PEPPONE

(France)

Peppone est un artiste de 45 ans vivant près d’Aix en Provence. Son atelier se situe dans une petite zone industrielle au pied du Luberon. C’est la, à quelques encablures de la Durance, dans un bric à brac incroyable de mille et une pièces recyclées que je l’ai rencontré. J’avais entendu parler de lui comme d’un collectionneur boulimique. Parmi ses trésors se trouvent près de 500 albums des aventures de Tintin, dont il ne reste pour certains d’entre eux que quelques pages poussiéreuses. Il alimente sa collection par ce qu’il trouve dans des vides greniers, par des ventes de bibliothèques municipales ou simplement par ce que ses amis ou des inconnus lui rapportent. Ainsi, d’un lien de rêves et de voyages, les aventures de Tintin sont aussi devenues pour Peppone un lien de rencontres. Mais ce trésor, c’est surtout sa madeleine de Proust puisque ses premiers exemplaires de Tintin lui vient de son père, à la mort de ce dernier. Le jour ou j’ai croisé Peppone pour la première fois, il m’a expliqué que l’homme est le seul être vivant à savoir qu’il va mourir et que, pour échapper à sa condition, il reproduit, communique et rêve ; sorte de lien cyclique entre passé, présent et futur. Le personnage de Tintin est devenu un pilier de son équilibre qui lui permet de cultiver le lien du père et de se projeter dans une forme de « situation artistique ». Son Tintin a pris des formes, qu’il maroufle dans son atelier en taillant dans son héritage de papier.
(Eric LaVieille, Galeriste – Belgique)

Stand 7

Adresse :
Christophe TIXIER
305 Bd des Camus
13540 PUYRICARD
Port. : 06 27 36 55 23

Mail : peppone@peppone.me

Web : http://www.peppone.me

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer